Publications

Quelques exemples de publications utilisant l’EDP, classés par thème :

 

Description de l’EDP

Couet, C. (2006). L’Échantillon Démographique Permanent de l’Insee. Courrier statistique n°117-119, pp. 5-14.

Jugnot, S. (2014). La constitution de l’Échantillon Démographique Permanent de 1968 à 2012. Série des documents de travail de l’Insee - Direction des statistiques démographiques et sociales.

Couples et fécondité

Costemalle, V. (2017). Formations et ruptures d’unions: quelles sont les spécificités des unions libres ? France portrait social, Insee.

Costemalle, V. (2017). Les données fiscales de l’EDP : une nouvelle source d’informations sur les couples et les familles ? Document de travail n°F1708, Insee - Direction des statistiques démographiques et sociales.

Durier, S. (2017). Après une rupture d’union, l’homme reste plus souvent dans le logement conjugal. Insee Focus n°91.

Ferrari, G., Bonnet, C., Solaz, A. (2019). ‘Will the one who keeps the  children keep the house?’ Residential mobility after divorce by parenthood status and custody arrangements in France. Demographic  Research 40 (14), pp. 359–394.

Robert-Bobée, I., Rendall, M. et al. (2006). Âge au premier enfant et niveau d’études : une analyse comparée entre la France, la Grande-Bretagne et la Norvège. Données sociales édition 2006, Insee, pp. 69-76.

Mobilité résidentielle et migrations

Christel, V. (2006). Trajectoires résidentielles des personnes âgées. Données sociales édition 2006, Insee, pp. 525-529.

Courgeau, D., Lelièvre, E., Wolber, O. (1998). Reconstruire des trajectoires de mobilité résidentielle. Eléments d’une analyse biographique des données de l’EDP. Economie et statistique n°316-317, pp. 163-173.

McAvay, H. (2018). How Durable Are Ethnoracial Segregation and Spatial Disadvantage? Intergenerational Contextual Mobility in France. Demography, 55, pp. 1507-1545.

Solignac, M. (2013). Mobility in motion : essays on transport, mobility and spatial disparities. Thèse de doctorat en sciences économiques - Université Paris I Panthéon Sorbonne.

Solignac, M. (2018). L’émigration des immigrés, une dimension oubliée de la mobilité géographique, Population, 73(2018/4), pp. 693-718.

Trajectoires socioprofessionnelles 

Héran, F. (1998). La mobilité sociale et professionnelle à la lumière de l’échantillon démographique permanent : six approches longitudinales. Economie et statistique n°316-317, pp. 63-76.

Richard, J-L. (2000). Une approche de la discrimination sur le marché du travail, les jeunes adultes issus de l’immigration étrangère en France. Revue européenne des migrations internationales n°16-3, pp. 53-83.

Richard, J-L. (2006). Jeunes adultes fils et filles d’immigré(s) africain(s), niveau de formation et fréquence différente du chômage selon les origines culturelles parentales : présomption de discriminations,
Migrations société, 18(104), pp. 189-212 .

Richard, J-L. (2007). Youth of Foreign Origin entering the labour market in France : An approach of discrimination against children of African immigrants, Revista Economica, XXXII, n° 1, pp. 63-80. 

Richard, J-L. (2013). Unemployment of people of foreign origin in France: the role of discrimination, Canadian Studies in Population, 40(1-2), pp. 75-88.

Mortalité

Blanpain N. (2016). Les hommes cadres vivent toujours 6 ans de plus que les hommes ouvriers. Insee première n°1584.

Blanpain N. (2016). L’espérance de vie par catégorie sociale et par diplôme - méthode et principaux résultats. Document de travail n°F1602, Insee.

Blanpain N. (2016). Les inégalités sociales face à la mort. Insee résultats n°177

Blanpain N. (2018). L’espérance de vie par niveau de vie: chez les hommes, 13 ans d’écart entre les plus aisés et les plus modestes. Insee première n°1687.

Costemalle V. (2016). Catégorie sociale d’après les déclarations annuelles de données sociales et catégorie sociale d’après le recensement : quels effets sur les espérances de vie par catégorie sociale ? Document de travail n°F1603. Insee.

Cambois, E., Laborde, C. (2011). Mobilité socioprofessionnelle et mortalité en France.
Des liens qui se confirment pour les hommes et qui s’affirment pour les femmes. Population, 66(2), pp. 373-400.

Menvielle, G., Leclerc, A., Chastang, J-F., Luce, D. (groupe EDISC). (2006). Social inequalities in breast cancer mortality among French women: disappearing educational
disparities from 1968 to 1996. British Journal of Cancer 94(1), pp.152-155. 

Qualité des données

Toulemon L. (2017). Undercount of young children and young adults in the new French census. Statistical Journal of the IAOS, 33 (2), pp. 311-316.

Toulemon L., Durier S., Marteau B. (2018). Au recensement, 2.5% de doubles comptes, d’après l’échantillon démographique permanent, Journées de méthodologie statistique de l’Insee 2018, Insee Paris.